Historique

La naissance du projet national

Jean_Macé

Le 25 octobre 1866, Jean Macé, journaliste républicain et professeur, lance dans le journal l’Opinion nationale un appel au rassemblement de tous ceux qui désirent contribuer à l’enseignement du peuple. Il considère que, pour garantir la démocratie, « l’éducation au suffrage universel » est indispensable et souhaite à cette fin créer une Ligue de l’enseignement. Le sergent de ville Larmier, le cheminot Mamy et le tailleur de pierre Petit sont les premiers à rallier ce projet.

Jean Macé annonce la naissance officielle de la Ligue française de l’enseignement le 15 novembre 1866.

En 1871, un an après la proclamation de la République, la Ligue compte environ 5 000 membres répartis dans 72 départements. Un succès considérable à une époque où n’existent aucune forces syndicales ou politiques organisées.

La naissance du projet en Allier

Trois enseignants sont à l’origine de la création en 1928 de la Fédération des Œuvres Laïques de l’Allier. 56 associations s’affilient la même année puis des services apparaissent : UFOLEP en 1935, UFOLEA en 1935, CLAP en 1946, service Vacances pour Tous et l’assurance APAC en 1949.

A sa création, la fédération ne possède ni moyens, ni matériel. La maison et le garage de militants que possède Ernest Breduge, créateur de la MGEN, sont les premiers locaux. Les fonds viennent principalement de quelques fondateurs. C’est en 1957, que la maison de Victor Hugo à Moulins, les aides conjuguées de la MGEN, du SNI et de la MAIF permettent un confort minimum.

En 1979, la fédération des Œuvres Laïques devient la Fédération des Associations Laïques.

En 1999, la Fédération déménage et intègre des bureaux au 42 rue du Progrès, à Moulins, dans les locaux rénovés sous la conduite du Conseil Général.

Dates clés

⊂ 1925 ⊃
Dans certains départements, des
associations laïques locales se regroupent en fédérations. Réunie en
congrès, la Ligue modifie profondément son organisation et prend le
sous-titre de « Confédération Générale des Œuvres Laïques scolaires, postscolaires, d’éducation et de solidarités sociales »

⊂ 1928-1939 ⊃
Dans une période où les activités de
loisirs se développent, tout particulièrement avec le Front Populaire,
la Ligue décide de regrouper les activités de chaque secteur. Elle crée
alors des unions spécialisées : l’UFOLEP en 1928, l’UFOLEA et l’UFOCEL pour 1933 et l’USEP en 1939.

⊂ 1998 ⊃
La Ligue définit un programme d’action conjuguant quatre mots clefs: éducation, citoyenneté, solidarité, laïcité.
Elle décide de renforcer son action en direction de ceux et celles qui
sont victimes de handicaps culturels, économiques et sociaux.

Laisser un commentaire